Depuis 2013, nous avons fait le choix de l'exigence et de la patience, en cultivant nos vigne en Biodynamie.

Stade supérieur de l’Agriculture Biologique, la Biodynamie consiste à intensifier la vie organique du sol, et à optimiser les échanges de la plante avec son environnement. (Terre, Air, Lumière…).

Revitaliser les Sols

Les sols sont remplis de micro-organismes vivants indispensables à la plante, comme les microbes qui fabrique l’humus.

Pour les protéger, non seulement nous n’utilisons pas de désherbant mais surtout nous évitons de laisser les sols nus. (couvert végétal presque permanent dans les vignes)

De plus, la biodynamie permet de revitaliser les sols grâce à la préparation de Bouse de corne.

Elle encourage notamment la vigne à pousser et à développer son système racinaire jusqu’à la roche. Les racines qui descendre plus profondément dans le sol, permettent à la vigne d’aller chercher tous les oligoéléments dont elle a besoin, et d’être plus résistante en cas de gros aléas climatiques.

Bien nourrir la vigne

Nous n’utilisons pas d’engrais chimique ou organique, qui vont maintenir la plante sous perfusions.

Pour fertiliser les sols, nous utilisons la technique des engrais verts : plantes semées à l’automne et enfouie au printemps.  Les sols vivants les digèrent rapidement, rendant disponibles les nutriments. La vigne puise dans le sol uniquement ce dont elle a besoin. Elle va autoréguler son rendement, pour donner des raisins de qualité optimale et équilibrés. 

Soigner la vigne

La biodynamie considère la maladie des plantes comme le symptôme d’un déséquilibre. Elle permet d’agir sur 3 niveaux :

- Limiter et corriger les déséquilibres comme l’excès de vigueur qui favorise le Mildiou

- Rendre le milieu défavorable à l’implantation  et à la propagation des maladies à l’aide de tisanes et de décoctions de plante

- Protéger la vigne directement, en pulvérisant une protection lessivable à base de soufre et de cuivre à faible dose.

Favoriser la vie

Nous n'utilisons pas d'insecticide même bio sur le domaine. Nous cherchons au contraire à favoriser les prédateurs naturels en renforçant la biodiversité. (Maintient des haies, création de couloir écologique au milieu des vignes...)

La Biodynamie considère le domaine agricole comme un écosystème qui doit être le plus autonome possible. Pour tendre vers ce modèle, nous avons introduit des ruminants. De même, pour limiter la monoculture, source de déséquilibre, nous cultivons des céréales et des oléagineux sur le 3 hectares qui ne sont pas planté en vigne.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now